Ça bouge pour le revenu de base dans le ROC!

[:fr]Nos collègues du « Rest of Canada » (ROC), membres du Basic Income Canada Network – Réseau canadien pour le revenu garanti, ci-devant BICN, ont été très actifs ces derniers temps et ils peuvent être fiers du développement de l’idée dans le Canada anglophone. Souhaitons que toute cette activité trouve des échos au Québec!

Voici une traduction libre d’un message récent de Sheila Regehr, la présidente du Conseil d’administration du BICN, qui fait état des dernières nouvelles :

Qu’est-ce que Pedro Antunes, Andrew Coyne, Don Iveson, Wade MacLauchlan, Naheed Nenshi et Rosana Pellizzari partagent? Chacun est un canadien actif dans la vie publique et chacun a récemment exprimé son soutien pour un revenu de base.

Le premier ministre de l’Île du Prince-Édouard a exprimé son soutien lors de la récente campagne électorale, en proposant un projet – pilote qui permettrait de bien analyser l’impact d’un revenu de base. Maintenant que Wade MacLauchlan est le premier ministre, nous espérons qu’il mettra ses promesses en œuvre!

Au mois de mai, le maire de la ville de Calgary, Naheed Nenshi, a promis de prendre une position de leadership et de promouvoir le concept d’un revenu de base. Peu de temps après, le maire Iveson de la ville d’Edmonton a conclu que  « la preuve de l’efficacité d’un revenu de base est incontestable ».

Le 9 juin, sur les ondes de Radio-Canada, Antunes, l’économiste en chef du Conference Board du Canada, a noté les avantages importants d’un revenu de base.

Peu après, le chroniqueur vedette du National Post, Andrew Coyne, a également remarqué que le temps est venu pour un revenu de base afin de contrer les inégalités dans la société.

Finalement, au cours de la même semaine, dans le journal Peterborough Examiner, le docteur Pellizzari, médecin-conseil au Peterborough County-City Health Unit, a mentionné le soutien pour un revenu de base de 36 unités de santé ontariennes car : « la sécurité d’un revenu de base, écrit-il, permet à chacun de bien gérer sa vie et de se remettre de difficultés financières, de maladies, de blessures et de mieux partager les changements d’emploi et de situation familiale tout en permettant à chacun de poursuivre son éducation, obtenir de la formation ou de tenter de nouvelles opportunités d’emplois ».

Le débat national pour un revenu de base prend de l’ampleur. Continuons de l’alimenter!

Sheila Regehr, Chairperson
Basic Income Canada Network

P.s. : Félicitations au groupe de revenu de base de Peterborough qui vient d’être lancé! Aussi, ne manquez pas la chance de lire Analogy about employment and basic income et l’article du cofondateur du Basic Income Earth Network, Guy Standing, qui déclare : « Canada neglects the precariat at its peril » .

[:]

Publicités